Le BIT condamne le ministère et suit les arguments du SNU : L’inspection du travail ne doit pas faire la police des étrangers.

jeudi 29 mars 2012
par  couffignal
popularité : 46%

Rappelez vous, ces pratiques ont démarré avec un certain N. Sarlozy, ministre de l’intérieur : par circulaires successives on nous demandait de participer à des "opérations concertées" avec la police de "lutte contre le travail illégal", qui en fait avaient comme but principal d’alimenter les charters et la machine à expulsions de salariés étrangers dépourvus de titres de travail… Et cela du fait du durcissement constant et irréaliste d’une législation sur le séjour par le même Sarkozy qui courait délibérément après les voix de l’extrême-droite.

A coté des consignes intersyndicales de boycott de ces circulaires - consignes de résistance civique dont il faut se féliciter qu’elles soient très suivies - le SNU TEF FSU avait saisi le BIT de plaintes sur la base de la violation caractérisée des conventions sur l’inspection du travail N° 81 et 129.

Et le BIT nous suit, avec des termes très forts (Voir haut p 4 :…"inspecteurs du travail embrigadés et dirigés par d’autres fonctionnaires (…) ce qui est incompatible avec l’objectif de l’inspection du travail, (…constitue une ) transgression du principe d’indépendance, vide de son sens le droit de libre décision et la protection des sources des plaintes"…). Cette prise de position du BIT tombe à point nommé, dans un contexte marqué par la sortie du film WELCOME, la continuation de la lutte des travailleurs sans papiers, la journée d’action du 8 avril devant les Palais de Justice sur les "aidants" (cad les citoyens concernés décrits par Welcome à Calais) dont le pouvoir a prévu 5000 interpellations dans le projet de loi de Finances 2009.

Bref nous avons tous les arguments sociaux et juridiques pour continuer les actions de défense sans concession de la déontologie professionnelle de l’inspection du travail, pour obtenir le respect de la motion claire votée sur ce sujet par les 800 agents présents aux Etats Généraux de l’inspection du travail en mars 2006.

Plus que jamais il faut continuer de refuser partout de participer aux "opérations conjointes" orientées sur la traque des sans papiers !


Contact

Fsu du Tarn


201 rue de Jarlard
81000 ALBI


Tél : 05 63 38 34 25
Mél : fsu81@fsu.fr

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois