Pas de chaise vide dans nos classes Pas d’expulsion de sans papiers

lundi 1er juin 2015
par  couffignal
popularité : 58%

Mardi 27 mai la FSU était présente avec les militantEs de RESF pour s’opposer, une fois de plus, à l’expulsion d’une famille de sans papiers du logement qu’ils occupaient à Albi où leur enfant est scolarisé et où la maman est suivie à l’hôpital pour une grossesse difficile.
Nous n’acceptons pas que des élèves soient promenés d’une école à l’autre au gré des hébergements proposés par les services de la Préfecture. Ces situations précaires (logement pour quelques jours à l’hôtel) dans une autre ville que celle dans laquelle ils ont été hébergés depuis 2 ans et où ils sont aidés par des associations vise à les couper de toute solidarité pour mieux pouvoir les expulser.
Le premier Ministre et le Ministre de l’intérieur ont donné ordre aux Préfets de faire du chiffre. La machine à expulser est lancée. Ce gouvernement, comme les précédents, fait des sans papiers les boucs émissaires de la crise.
Trouver de l’argent pour aller faire la guerre au Mali (et protéger les gisements d’uranium du Niger) ou pour bombarder la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, c’est possible. Ça permet en plus à Dassault de vendre ses Rafales…
Mais quand il faut trouver un budget pour accueillir les réfugiéEs des pays en guerre ou dans la misère grâce aux politiques menées par les pays du Nord, notre gouvernement préfère laisser la bébé aux pays concernés : Italie, Grèce, …
La France doit prendre ses responsabilités dans la solidarité internationale. Les sommes colossales qui partent dans les paradis fiscaux, les profits tout aussi colossaux versés aux actionnaires peuvent servir à financer la solidarité à travers des services publics qui auraient enfin les moyens de leur action.
Robert Couffignal

Extrait de la motion présentée au Conseil Départemental de l’Education Nationale du 27 mai 2015 qui réunit le Préfet, les représentantEs du Conseil Départemental, des maires, des parents d’élèves, les associations, l’Education Nationale et les syndicats
«  Aujourd’hui et à cette heure le Président de la République fait entrer 4 résistantEs au Panthéon pour que toutes et tous se souviennent de leur combat contre le nazisme et la pauvreté.
Ce matin des militantEs du Réseau Education Sans Frontière, dont la FSU est membre, se sont réunis devant l’école Nougaro à Albi pour dénoncer le sort fait aux enfants de familles de réfugiéEs. En effet, ils sont expulsés de leur logement qui est resté inoccupé et relogés, pour quelques nuits, en hôtel dans une autre ville. Tout cela au mépris de la continuité des apprentissages pour un enfant de CP dont la chaise est aujourd’hui vide. Ses camarades de classe ne comprennent pas pourquoi leur copain n’est plus là.
La FSU, avec RESF, demande que les familles ne soient plus expulsées de leur logement et que la France, terre des droits de l’Homme, devienne enfin une terre d’accueil pour ces milliers de migrantEs qui fuient la guerre et la misère.
 »


Contact

Fsu du Tarn


201 rue de Jarlard
81000 ALBI


Tél : 05 63 38 34 25
Mél : fsu81@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois