La journée internationale pour le droit à l’avortement a lieu ce 28 septembre. La FSU, forte de ses valeurs, appelle, avec les organisations féministes, à se joindre aux rassemblements organisés partout en France pour garantir l’effectivité de ce droit, partout dans le monde.

Le 28 septembre sera la journée internationale pour le droit à l’avortement. Ce droit fondamental, encore loin d’être acquis pour toutes les femmes dans le monde, est régulièrement remis en cause. Récemment aux Etats Unis la très conservatrice Cour Suprême a invalidé l’arrêt Roe et Wade permettant ainsi à la moitié des États d’interdire ou de restreindre l’accès à l’IVG de millions de citoyennes américaines. En Europe, ce droit est refusé aux femmes de Pologne, Andorre, Malte et Monaco.Là où ce droit existe, il subit de nombreuses restrictions et son accès effectif n’est pas toujours garanti faute de structures, de moyens et de personnels formés en nombre suffisant.

En France le nécessaire allongement du délai d’accès IVG de 12 à 14 semaines n’a pas permis de résoudre ces difficultés. La fermeture de plus d’une centaine de centres IVG ces 30 dernières années a mis en péril la garantie de son accès à toutes les femmes. Pour sécuriser ce droit, il est nécessaire de revendiquer son inscription dans la constitution et les moyens nécessaires pour qu’il soit effectif pour toutes.

 

Droit à l'avortement - Septembre 2022